mot du président ccvpo
Le mot du président

Le Mot du Président

Au terme de cette année de mi-mandat, vos élus ont à cœur d’essayer d’anticiper l’avenir tout en considérant toutes les difficultés technocratiques, financières, culturelles et humaines. Il nous faut répondre aux attentes primordiales de nos administrés sur nos compétences. La participation des citoyens est indispensable dans la construction de notre territoire, pourvu qu’elle soit constructive, concertée, et dénuée de tout intérêt personnel.

Pour notre territoire cela se traduit par la projection de l’aménagement de la Communauté de Communes, que nous appelons P.L.U.I. (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal). Nous devons insuffler et encourager une dynamique à notre territoire, ne pas concentrer tous nos efforts sur une partie de la communauté de communes, mais veiller à maintenir, à équilibrer et anticiper la vie dans nos villages.

Améliorer l’équité en communication numérique, qu’elle soit en téléphonie mobile ou en connexion internet.

Promouvoir le tourisme et la culture au travers de notre patrimoine touristique et naturel, en le préservant, mais nous devons permettre sa découverte. Il y a un enjeu de développement lié à cette richesse.

La collecte et le traitement des déchets, un grand sujet au quotidien pour l’avenir de notre planète. Nous ne pouvons pas rester immobile, l’action de chacun est primordiale pour approcher le résultat escompté : réduire au maximum notre impact destructeur sur cette terre nourricière. J’en profite pour adresser mes remerciements à tous les habitants, ils ont bien coopéré à l’évolution du service, ils ont remonté des remarques judicieuses pour améliorer le dispositif.

Demain, nous devons assumer de nouvelles compétences autour de l’eau, nous devrons être vigilants, comme pour les déchets, car il faudra économiser, anticiper, préserver cette ressource vitale pour tous.

Je finirais par l’offre de soin, ce n’est pas une compétence communautaire, mais nous nous concertons sur ce sujet, nous espérons que les efforts consentis par des professionnels de santé porteront leurs fruits, juste récompense de l’engagement qu’ils ont pris pour notre santé à tous.

 

« Les hommes n’acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise » (Monnet Jean).

Luc MAUDET, Président de la CCVPO